Jeudi 17 Novembre – actu en vrac

PROPOS RECUEILLIS SUR Paris-Turf Home

TRISTESSE ET FIERTÉ

Liz Price

Triste nouvelle. Freddy Tylicki se retrouve paralysé des membres inférieurs après être tombé en course à Kempton Park. Malheureusement, il n’est pas le premier jockey, ni le dernier, à souffrir d’une telle blessure qui bouleversera sa vie, ainsi que celle de ses proches. Mais, pour la première fois, l’accident de Freddy Tylicki a provoqué une réaction unie dans le monde des courses, “le monde”, dans sa globalité. Tout a véritablement commencé lorsque Matt Chapman, présentateur de la chaîne anglaise Attheraces, a appelé ses 60.500 followers sur Twitter à faire un don afin d’aider Freddy Tylicki. Si la puissance des réseaux sociaux est bien connue, jamais on n’aurait, toutefois, pu penser qu’en l’espace de quelques jours seulement, il allait y avoir 300.000 euros de versés sur le compte dédié à cet effet. D’après le site @gofundme, il s’agit de “la campagne médicale ayant connu la plus rapide croissance dans l’histoire anglaise du site”.

Pour la première fois, bookmakers, propriétaires, jockeys, turfistes, journalistes, entraîneurs, organisateurs de course, bref tous ceux qui aiment ce sport, ont effectué un don et cela continue.
Fille d’un père qui a vécu dans un fauteuil roulant, je sais ce qui attend la famille de Freddy. Je sais qu’ils se posent des tas de questions, à savoir comment aménager la maison, s’occuper jour et nuit de Freddy, gérer une dépression qui, à coup sûr, fera surface. Si l’argent n’est évidemment pas la réponse à tout, il contribuera grandement à faciliter cette nouvelle situation. Je travaille dans un univers qui est souvent critiqué pour son aspect de jeu, où les jockeys ne sont pas reconnus comme des athlètes, un monde marqué par des disparités sociales et économiques, où la loyauté est de plus en plus rare. Mais l’accident de Freddy Tylicki nous montre que c’est également un monde plein de merveilles, solidaire, rempli de gens au grand cœur. Aujourd’hui, je suis très fière d’en faire partie.
Par Liz PRICELiz PRICE

AMIRAL SACHA EST AU  PETITS SOINS

Amiral Sacha est de retour ! Pas revu depuis son triomphe du 14 août à l’occasion du Grand Prix de Wallonie, dans le chrono record de 1’10 »4, le champion d’André Battal sera en piste dimanche dans le Prix de Bretagne, première épreuve qualificative au Prix d’Amérique…

Comme il en a pris l’habitude, Florent Lamare n’a rien laissé au hasard pour la réapparition de son champion. Ainsi, au lendemain d’un travail poussé dans son centre d’entraînement de Saint-Laurent-du-Mont, Amiral Sacha a-t-il été particulièrement choyé et bichonné mardi matin. Au programme : une séance d’algothérapie suivie d’un massage et d’un stretching effectués par Bénédicte Lucazeau, spécialisée dans les soins thalasso-équins (Société Equithalasso) qui rend visite au fils de Ganymèdeenviron une fois par mois depuis le printemps dernier.

Le cheval apprécie, c’est certain. Il est calme et apaisé dans les jours qui suivent. Il est détendu et donc mieux disposé pour le travail”, explique Florent Lamare.

Est-ce à dire que pour sa rentrée, après quatorze semaines d’absence, celui qui pourrait passer durant l’hiver le cap du million d’euros se présentera d’ores et déjà à 100 % de ses moyens ? “Non, répond l’entraîneur normand. Le cheval a repris l’entraînement depuis un mois et demi et tout se passe bien mais évidemment, il n’a pas été spécialement affûté pour cette réapparition. Le but est de le faire monter en condition afin qu’il soit au top fin janvier. Cela dit, Amiral Sacha est un cheval qui se prépare assez vite et ses courses de rentrée ont souvent été bonnes. Dès lors, j’avoue être assez confiant pour dimanche. Je m’attends à une belle course de sa part.”

Le Prix du Bourbonnais, dans lequel il sera, peut-être, déferré des quatre pieds, et le Prix de Bourgogne pourraient être ensuite au programme du cheval, contrairement au Prix de Belgique. “Le Prix du Bourbonnais n’est pas un passage obligé mais il pourrait nous permettre de tester de nouveau le cheval déferré des quatre pieds en vue du Prix d’Amérique, ce qui ne lui est arrivé qu’une seule fois, à l’occasion du Prix de Croix en janvier 2015 dont il s’était classé deuxième…”

En attendant, tout a donc été mis en œuvre pour que le cheval effectue une bonne rentrée dimanche.“Après avoir accusé le coup suite à son succès dans le Grand Prix de Wallonie, vraisemblablement suite aux fortes chaleurs, Amiral Sacha a repris l’entraînement en travaillant tous les deux jours et en faisant surtout des kilomètres.  Et, depuis trois semaines, il travaille de façon plus soutenue. Mercredi dernier, il a ainsi effectué un gros travail sur la piste de Caen, avant les courses, effectuant un parcours de 3.000 mètres en faisant ses derniers mille mètres sur le pied de 1’13 » et ses derniers cinq cents sur celui de 1’10 », nous a précisé Florent Lamare. Et lundi, il a fait cinq lignes droites à la maison dont les deux dernières assez soutenues. Je le sens prêt à faire sa rentrée…”

Brillant trotteur avec beaucoup d’abattage, aimant dominer, imposer son rythme et aller de l’avant, Amiral Sacha va donc entrer dans le meeting d’hiver avec la possibilité de marquer les esprits, comme l’a fait Traders la semaine passée en dominant Bold Eagle.

Rappelons que la mise en place du nouveau règlement lui offrirait dimanche une qualification directe au Prix d’Amérique s’il venait à terminer dans les trois premiers.

sevy31130

Leave Comment