Le Tuyau du Jour Décembre 2017

Clique sur l’Icone « Espace Turf, afin que le site soit mieux référencé

Espace Turf, annuaire de site hippique

 

BLOOMA D’HERIPRE  EST BIEN DISPOSE POUR CE QUINTE DU 16/12

Blooma d'Héripré

Blooma d’Héripré

C’est le Prix Michel Thoury qui a été choisi pour servir de support aux paris à la carte, ce samedi 16 décembre, sur l’hippodrome de Vincennes. Dix-huit concurrents de 6 à 10 ans, n’ayant pas gagné 355.000 euros, seront à la lutte sur le parcours réduit des 2.100 mètres de la grande piste, départ lancé. Récente lauréate ici-même, la fantasque Blooma d’Héripré semble bien disposée à l’heure actuelle. Malgré sa situation en seconde ligne, elle peut doubler la mise.

Si la qualité ne lui a jamais fait défaut, Blooma d’Héripré (12- E. Raffin) a régulièrement alterné le bon et le moins bon au cours de sa carrière, faisant preuve d’un certain caractère. Mais force est de constater que cette protégée de Grégory Thorel prend les choses du bon côté ces dernières semaines. Après avoir obtenu une belle deuxième place, ici-même, le 2 décembre, la fille de Rolling d’Héripré a signé un franc succès quelques jours plus tard. Elle court de façon rapprochée mais c’est le moment d’en profiter ! Aussi à l’aise sur les distances réduites et pas si mal située que cela derrière les ailes de l’autostart, elle a les moyens de réitérer.

Rarement décevante, El Catwalk (5- J.-M. Bazire) comptera logiquement de nombreux partisans. Non seulement cette jument de 6 ans a hérité d’une position enviable derrière la voiture mais elle pourra également compter sur la présence de Jean-Michel Bazire au sulky, lequel saura lui donner le parcours caché qu’elle apprécie tout particulièrement. Sans incident, elle ne devrait pas être loin de la vérité.

Doté d’une vitesse de base sortant littéralement de l’ordinaire, Venkatesh (2- D. Locqueneux) se présentera avec de solides prétentions. Ce trotteur scandinave va retrouver ici une distance qui correspond parfaitement à ses aptitudes. Il a été gâté par le tirage au sort des numéros et affronte une opposition à sa mesure. S’il se montre bien détendu, il peut faire souffrir plus d’un adversaire. L’excellent Alamo du Goutier (4- V. Hébert)s’est payé le luxe de dominer avec panache un certain Traders lors de son ultime apparition publique. Mais il a connu un léger contre-temps depuis cette sortie et reste nettement plus à son affaire sur les parcours de longue haleine. Dès lors, il parait davantage recommandable pour un accessit. Ultra de Vindecy (1- F. Nivard) n’a pas démérité dernièrement sous la selle et retrouve là sa discipline de prédilection en étant en pleine possession de ses moyens. Il semble barré pour la victoire face à ses cadets mais sera à l’affût du moindre faux pas en compagnie de l’italienne Shadow Gar (17- P. Gubellini), qui n’effectue guère le déplacement en France à des fins touristiques, Bon Copain (7- F. Lecanu), associé à l’habile François Lecanu, ou encore de Blues d’Ourville (18- P. Houel), qui aura surtout contre lui son numéro 18 en seconde ligne.

« propos des pros recueillis par l’Agence TIP ».


INTRESEQUE A BEAUCOUP D’ATOUT DANS CE QUINTE DU 11/12
Intrinsèque.

Venant de s’imposer sur le steeple de Cagnes-sur-Mer, Intrinsèque va tenter de remettre cela sur les haies, à l’occasion de l’événement de ce lundi 11 décembre, le Prix de la Promenade des Anglais, qui se dispute sur la distance de 4.000 mètres.

Seul 5 ans au départ, Intrinsèque (12 – Thomain Beaurain) est l’atout jeunesse dans cette épreuve. Sa forme est sûre puisqu’il vient de bien gagner ici-même. C’était en steeple, mais ses meilleurs titres ont été acquis sur les « balais ». Il se plaît beaucoup sur ceux de l’hippodrome de la Côté d’Azur. En six participations sur les haies de Cagnes-sur-Mer, il a terminé à quatre reprises sur le podium. C’était des épreuves à réclamer, mais le lot qu’il va affronter ce lundi 11 décembre, le Prix de la Promenade des Anglais, n’a rien d’extraordinaire. Et puis, il a déjà fait ses preuves dans les gros handicaps, notamment à Auteuil. Il aura de légitimes prétentions. C’est ce que pense d’ailleurs son entraîneur, Yannick Fertillet : « Il fait de sacrées valeurs à Cagnes-sur-Mer, alors que cela ne va pas très fort avec lui du côté d’Auteuil. C’est le vrai cheval pour ce meeting cagnois. Il a bien récupéré après son succès lundi passé là, sur les gros obstacles. Il me surprenait même un peu alors. Il fait vraiment parfaitement les deux spécialités, mais j’ai remarqué la présence de clients ici… ».

 

Le régulier Astaragood (9 – Johnny Charron) n’a pas une marge énorme dans ce type de tournois, mais il est dans de bonnes dispositions actuellement. Il écume la province avec réussite. Il n’avait pu finir son parcours la saison dernière dans cette même épreuve. Il semble plus mature cette année. Il devrait poursuivre sa bonne série, selon son mentor Laurent Viel : « Il a remarquablement débuté son meeting, étant deuxième lundi passé en steeple. Il s’est endurci et il devrait pouvoir bien courir de façon rapprochée désormais. Il fait les balais aussi sans aucun problème, on le sait. Je pense qu’il a son mot à dire. Il apprécie tous les terrains, logiquement… ».

 

Après une très longue absence, Blues Wave (11 – Jo Audon) s’est imposé avec style lors de sa dernière sortie. Comme par hasard, c’était sur le parcours proposé. Evidemment, il faut craindre pour lui le contrecoup d’une deuxième sortie après une belle rentrée, mais jugé sur l’ensemble de ses performances, l’élève de Pierre-Jean Fertillet s’annonce redoutable, tout comme l’est la candidature de Deception Island (16 – Régis Schmidlin), qui vient de s’assurer la quatrième place d’une course de ce genre, dans le Temple de l’Obstacle.

 

 

La pensionnaire de François -Marie Cottin arrive au mieux pour ce meeting. On sent qu’elle peut grimper de catégorie au cours de celui-ci. Cela passe par un bon résultat ce lundi. Si elle venait à décevoir, son compagnon de box Vapalo (15 – Alexis Acker) n’est pas incapable de la suppléer. Mis à part une victoire sur le steeple de Moulins, ses récentes sorties ne sont guère enthousiasmantes. Cependant, son aptitude à la piste peut s’avérer déterminante. Ulysse des Pictons (1 – Baptiste Même) et Khefin (3 – Alain de Chitray) sont chargés, mais ils essaieront de passer outre afin de jouer les premiers rôles. Ils en sont tout à fait capables. Transformé avec les œillères pleines, Cross Way (6 – Alexis Gautron) ne part pas battu d’avance.

 

 

Propos des professionnels recueillis par l’Agence Tip.


CLARA DEVANT CARLA POUR CE QUINTE DU VENDREDI 08/12
Clara Sautonne.

L’événement de ce vendredi 8 décembre à Vincennes, le Prix Vesta (Attelé – Femelles – 5 ans – 2.850 mètres P.P.), n’est pas des plus relevés. Deux juments semblent toutefois avoir un bel avenir, à savoir Clara Sautonne et Carla. La victoire devrait se jouer entre elles.

Sans ses nombreux ennuis de santé, Clara Sautonne (16 – Matthieu Abrivard) aurait un tout autre palmarès et ne devrait plus pouvoir se produire dans cette catégorie. Le fait est, qu’elle se trouve idéalement engagée au plafond des gains. Elle vient d’effectuer un parcours de remise en route. Elle a certes été discrète, mais cela lui aura permis de peaufiner sa condition en vue du Prix Vesta, l’événement de ce vendredi 8 décembre à Vincennes. Si elle reste sage, elle devrait faire honneur à son statut. Son entraîneur, Matthieu Abrivard est des plus optimistes : « J’ai encore dû l’arrêter au printemps, vu ses problèmes de santé. Elle a passé beaucoup de temps sur la touche depuis ses débuts. C’est dommage. Elle n’a qu’une course de rentrée dans les jambes, fin novembre à Angers. Mais elle se prépare vite. Elle possède aussi encore une certaine marge à ce niveau. Elle ne devrait pas rater ce bel engagement et je suis confiant… »

 

Sa principale rivale pourrait être Carla (5 – Romain Derieux). La fille de Love You reste sur deux résultats positifs à Reims. On pourrait dès lors penser qu’elle est plus à son affaire sur les parcours à main droite, mais ce n’est pas le cas puisqu’elle a déjà gagné à main gauche, à Chartres notamment, et qu’elle s’est déjà classée deuxième sur le parcours proposé. Romain Derieux la croit en mesure de se distinguer : « Elle s’est montrée fautive la semaine passée au Croisé-Laroche lorsque Pierre-Yves Verva a voulu lui abaisser ses oeillères. Elle s’annonçait compétitive pour les premières places et je peux avoir des regrets. Elle était bonne deuxième la fois d’avant à Mauquenchy, en rendant les mètres. Je peux vous garantir sa forme et elle vaut un tel lot. Elle peut disputer l’arrivée… »

 

Pas mal placée aux gains également, Caribbean Sea (15), pourra compter sur la drive de Franck Nivard pour la première fois afin de confirmer ses bonnes dispositions actuelles. Certes, elle effectuera ses premiers pas dans le Temple du Trot, mais le lot semble dans ses cordes. Celui-ci n’est d’ailleurs pas extraordinaire et on retiendra aussi les candidatures de Cruella (9 – Hervé Sionneau), performante déferrée des postérieurs, Cybelle Jheq (14 – David Thomain), capable de faire un numéro, dans un jour faste, Carmela (6 – Pierre-Yves Verva), qui avait montré de jolis moyens au cours du dernier meeting d’hiver à Vincennes, Carla du Clos (10 – Yoann Lebourgeois), qui reste sur une performance encourageante pour ses débuts sur la cendrée parisienne, et Carte Secrète (13 – Jean-Philippe Dubois), pas incapable d’un coup d’éclat.

 

Propos des professionnels recueillis par l’Agence Tip.


TOUT OU RIEN AVEC VULCAIN DANS CE QUINTE DU 07/12
Vulcain de Vandel retrouvera Franck Nivard au sulky

Une lot d’excellente facture nous est proposé à l’occasion de la course événement de ce mercredi 7 décembre sur la grande piste de Vincennes, le Prix de Blois. Ils seront dix-huit éléments de 5 à 10 ans à se ranger derrière les ailes de l’autostart pour parcourir la distance de 2.100 mètres. Cheval de grande classe, Vulcain de Vandel vient de refaire parler de lui de la plus belle des manières à Bordeaux. Il semble actuellement bien disposé et a les moyens de répéter.

Evidemment, Vulcain de Vandel (7- F. Nivard) a régulièrement connu des ennuis de santé au cours de sa carrière et aurait pu obtenir un tout autre palmarès sans cela. Néanmoins, en triomphant sur l’hippodrome de Bordeaux-Le Bouscat en dernier lieu, le nouveau protégé de Benjamin Goetz a franchi la barre symbolique des 500.000 euros de gains, rappelant à ceux qui l’avait oublié qu’il restait un trotteur « haut de gamme », deuxième du Critérium des 5 ans en 2014… Il retrouve là un engagement extrêmement favorable malgré une courte distance qui n’est pas faite pour l’avantager. Tout sera une question d’allures. S’il est bien cadencé, il devrait assurer le spectacle !

Agée de 9 ans, Une Sérénade (4- E. Raffin) est loin d’être à bout de souffle, comme en témoigne la formidable impression laissée, le 13 novembre, sur la cendrée parisienne. En effet, après avoir patienté, la fille de Gazouillis a terminé à la vitesse du vent à la deuxième place, tout près du tout bon, Cash Gamble. Elle est moins confirmée dans les courses de vitesse mais semble capable d’exploit à l’heure actuelle. Et comme Eric Raffin sera une nouvelle fois à son sulky…

La vitesse ? Le visiteur Day Or Night In (11- J. Untersteiner) n’en manque surtout pas. Découvert en France lors du précédent meeting d’hiver de Vincennes, ce mâle de 5 ans avait failli décrocher un billet pour « l’Amérique » en échouant d’un rien pour la victoire à l’occasion du Critérium Continental. Il vient de manquer sa mise en jambes à deux reprises mais retrouve ici un départ lancé qui lui convient à merveille. Il mérite le plus grand respect.

L’Italien Testimonial Ok (2- J.-M. Bazire) sera l’attraction de ce rendez-vous. Après avoir fait partie des meilleurs éléments de sa promotion dans son pays, il s’est montré plutôt décevant ces dernières semaines. Il évolue désormais sous la responsabilité de Philippe Billard, sera pieds nus et confié à Jean-Michel Bazire… Attention ! Rassurant en dernier lieu, Quick Fix (1- D. Locqueneux) sera avantagé par son numéro un derrière les ailes de l’autostart. Une confirmation est envisageable. Toujours ingambe, Totem d’Azur (3- J. Guelpa) viendra ensuite devant Romanesque (6- J.-P. Monclin), associé à un homme habile, et Attaque Parisienne (18- S. Ernault), qui n’a pas encore les gains en rapport avec son réel talent.

« propos des pros recueillis par l’Agence TIP ».

 


DASTAVIA DE GUEZ A UN BON TOUR A JOUER DANS CE QUINTE DU 06/12
Dastavia de Guez

Les pouliches de 4 ans sont à l’honneur ce mercredi 6 décembre à l’occasion du Prix de Saint-Jean-de-Monts, disputé sur les 2.700 mètres de la grande piste de Vincennes. Irréprochable depuis le début de l’année, Dastavia de Guez, dans sa catégorie, s’annonce comme une sérieuse prétendante aux lauriers.

Pouliche transcendée sans ses fers, au mieux comme en témoignent ses récentes sorties, Dastavia de Guez (4 – J.-M. Bazire) a les moyens de mettre tout le monde d’accord. Confirmée sur les parcours de longue haleine, et capable d’adopter toutes les tactiques de course, cette fille de Coktail Jet pourrait bien effectuer des débuts tonitruants sur la grande piste, comme nous l’a indiqué son mentor : « Dernièrement à Vincennes, elle n’a pas été trop heureuse dans le dernier tournant, derrière une rivale fautive. Sans cela, elle aurait fini plus près de Destinée Jaba, car elle a très bien sprinté. Elle n’a pas de marge. Au travail, elle n’est pas démonstrative, mais en compétition, elle se transcende. Elle va être dans le coup. »

Divine Action (13 – J.-Ph. Dubois) n’a été déferrée des postérieurs qu’à deux reprises depuis ses débuts, et s’est octroyé autant d’accessits d’honneur. Présentée dans cette configuration ce mercredi, elle s’élancera avec de solides ambitions, d’autant que la qualité de l’engagement attire l’attention.

Remarquée le 27 novembre, lors de ses premiers pas sur la grande piste, Daytona Dodville (10 – M. Mottier) n’est pas là pour faire de la figuration. Cette pensionnaire de Dominique Mottier donne toujours son plein potentiel pieds nus, et s’entend à merveille avec son driver du jour. Mathieu Mottier a d’ailleurs confié à son sujet : « Elle est irréprochable depuis ses débuts en compétition au printemps. Après un break cet été, et une bonne rentrée le mois dernier, elle a très bien couru dernièrement sur ce parcours. Jeudi, elle retrouve des conditions similaires. Elle court de façon rapprochée mais elle devrait encore jouer les premiers rôles. »

Déferrée des quatre pieds pour la première fois, Drottning Viking (3 – Y. Lebourgeois), en forme, n’aurait qu’à se montrer appliquée d’un bout à l’autre du parcours pour jouer les trublions, à l’instar de Daisy Team (2 – J. Dubois), à son affaire sur le tracé proposé.

Drapanie (11 – E. Raffin) s’est imposée lors de son unique tentative sur les 2.700 mètres de la grande piste. Déferrée des postérieurs pour ce bel engagement, elle constitue l’une des nombreuses possibilités pour les places, comme Dune de l’Aunay (8 – A. Barrier), pieds nus cette fois.

Donostia de Lou (6 – A. Doillion), dans un jour faste, est en droit de pimenter les rapports de ce rendez-vous.

Propos des professionnels recueillis par l’Agence Tip


ALF DE MELANDRE SUR TOUS LES TICKETS POUR CE QUINTE DU LUNDI 04/12
Alf de Mélandre

C’est le Prix des Alpes qui servira de support au traditionnel événement de ce lundi 4 décembre sur l’hippodrome de Vincennes. Disputée sur le tracé réduit des 2.100 mètres de la grande piste, cette épreuve de trot attelé rassemblera dix-huit éléments de 7 et 8 ans n’ayant pas gagné 181.000 euros. Jugé sur le style de son dernier succès, Alf de Mélandre s’annonce comme le concurrent à battre.

En effet, Alf de Mélandre (4- D. Thomain) n’a pas eu à puiser dans ses ressources, le 22 novembre à Rouen-Mauquenchy, pour dicter sa loi. S’il possède beaucoup de fond, ce rejeton de Panache de l’Iton devrait parfaitement s’adapter au parcours du jour. L’habile David Thomain sera une nouvelle fois son partenaire. Déferré des quatre pieds et idéalement situé derrière les ailes de l’autostart, tout semble réuni pour le voir confirmer.

Autre hongre de 7 ans en pleine possession de ses capacités, Angel Heart (1- E. Raffin) ne l’entendra évidemment pas de cette oreille. Bon quatrième de notre favori en dernier lieu, un espoir de revanche ne semble guère évident avant l’heure mais il aura pour lui d’évoluer ici sans ses quatre fers. Dès lors… Redoutable finisseur, Azur des Caillons (8- M. Abrivard) aime courir à l’économie et n’a malheureusement pas été gâté par le tirage au sort des numéros. Néanmoins, l’engagement proposé ce lundi est en or. Si son entraîneur-driver parvient à le « ranger » rapidement dans un bon dos, il devrait terminer dans la bonne combinaison de cet événement. En valeur pure, Axel Tilly (13- P. Vercruysse) n’a probablement pas grand-chose à envier aux concurrents précités. Mais il devra s’élancer en seconde ligne et semble davantage recommandable pour un accessit, à l’image d’Avertin Belri (2- M. Mottier), dont l’ultime prestation se veut rassurante.

En léger retrait, les noms d’Auteur (3- F. Nivard), bien placé derrière en première ligne et confié à un certain Franck Nivard, As de Godisson (6- L. Verva), sans doute plus à son affaire sur les parcours de longue haleine mais irréprochable depuis qu’il évolue pieds nus, ainsi qu’Ahrima Turgot (15- G. Gelormini), rassurante en dernier lieu, méritent d’être citées.

« propos des pros recueillis par l’Agence TIP ».

 

Prix de Cognac, Vincennes, le 09/11

 

Prix de Mortain, Vincennes, le 28/08

 


« CANTIN » L’ECLAIR DE CLASSE DU QUINTE DU DIMANCHE 03/12
Cantin de l'Eclair.

Ce dimanche 3 décembre à Vincennes se disputera la Finale du Grand National du Trot Paris-Turf. L’épreuve servira de support aux paris à la carte. Elle a fait le plein avec dix-huit chevaux de 5 à 10 ans sur la ligne de départ. Seul 5 ans en lice, Cantin de l’Eclair devrait profiter de son engagement en or à la limite du recul.

Malgré la qualité des forces en présence, la Finale du Grand National du Trot Paris-Turf, à l’affiche de la réunion du dimanche 3 décembre à Vincennes, n’est pas une épreuve des plus faciles à déchiffrer. Nous avons privilégié la jeunesse. Seul 5 ans au départ de ce Groupe III, Cantin de l’Eclair (9 – Tony Le Beller) nous semble en mesure de mettre tout le monde d’accord. Il a beaucoup d’atouts dans son jeu. Il partait « couru » récemment dans le Prix de Chenonceaux (Gr.III), où il était pieds nus pour la première fois.

 

 

Il a dû se contenter de la deuxième place derrière Coup Droit, un trotteur redoutable quand il reste sage. Cette fois, le pensionnaire de Nicolas Catherine évoluera avec ses chaussures. Cela ne devrait pas l’empêcher d’obtenir un bon classement. Il avait gagné quatre courses consécutives dans cette configuration au début de l’été. Sans faire preuve d’un optimisme exagéré, son mentor compte le voir se distinguer : « Je redoutais l’élimination là et c’est donc tout bonus d’être au départ. Le déferrage ne l’a pas transformé la semaine passée. Je pense aussi que le déchausser entièrement deux fois à huit jours d’intervalle aurait été une belle bêtise. Il aura des fers très légers ce dimanche. Il faut craindre les deux « B » en tête ayant visé ça. Je signe pour finir juste derrière eux… »

 

Parmi les deux chevaux que craint l’entraîneur sus-cité, on pense logiquement à Bel Avis (8- Jean-Michel Bazire). Le fils de Ganymède a été préparé de longue date pour cette épreuve. Ce n’est pourtant pas la sécurité sociale. Même s’il vient de s’imposer ici-même, il demeure inconstant. Toutefois, Jean-Michel Bazire en escompte une belle performance : « Cette course est devenue un objectif pour lui après son succès malouin début août. Les conditions aux gains sont vraiment idéales, en effet. J’ai cru un instant qu’il serait ajusté sur le fil voilà deux semaines, départ lancé. Il ne s’agit vraiment pas d’un sprinter. Il a progressé sur ça et je le juge au top. Ce parcours ne l’avantage pas forcément, mais je le vois sur le podium… »

 

Aufor de Mire (2 – Christian Bigeon) ne doit pas être condamné sur son échec retentissant en dernier lieu, alors qu’il paraissait imbattable. Deuxième de Bel Avis dans l’étape malouine, il n’a plus à faire ses preuves sur les longs tracés de la grande piste de Vincennes. Bien que sa forme soit sujette à caution, il a largement les moyens de lutter pour les premières places, à l’image de Baxter du Klau (7 – Franck Nivard). L’élève de Jean-Michel Baudouin est redoutable sans ses fers. Malgré les réticences de son mentor, il a une belle carte à jouer. Il est à son affaire sur le parcours proposé. Il ne devrait pas être loin de la vérité.

 

Aux 25 mètres, Il faudra se méfier de Violine Mourotaise (10 – David Thomain), qui garde une infime chance de prendre la première place au classement général de ce Grand National du Trot Paris-Turf. Cela peut la motiver. Le maillot jaune de ce challenge, Tiger Danover (17 – Matthieu Abrivard) n’a, semble-t-il, pas trop de souci à se faire. Il peut même envisager de marquer des points pour assurer la victoire finale. Cependant, la meilleure chance des chevaux qui rendent la distance semble être Vulcania de Godrel (15 – Anthony Barrier). Elle reste sur deux premiers accessits dans ce tournoi et passe rarement au travers sans ses chaussures.

 

Propos des professionnels recueillis par l’Agence Tip.

 

Courses références :
Grand National du Trot Paris-Turf à Nantes

Grand National du Trot Paris-Turf à Mauquenchy

 

Classement du G.N.T.

 

Chevaux :

Tiger Danover 70 pts
Violine Mourotaise 55 pts
Ursa Major 54 pts
Best Buissonay 35 pts
Bon Copain 30 pts

 

Drivers :

Eric Raffin 54 pts
David Thomain 54 pts
François Lecanu 48 pts
Anthony Barrier 41 pts
Franck Nivard 37 pts

 

Entraîneurs :

Stéphane Provost 83 pts
Emmanuel Raulline 47 pts
Christian Bigeon 37 pts
Thierry Raffegeau 35 pts
Jean-Michel Bazire 33 pts


ABYDOS DU VIVIER C’EST DU SERIEUX POUR CE QUINTE DU 02/12
Abydos du Vivier

Les trotteurs nous proposent un nouveau rendez-vous, ce samedi 2 décembre, dans le temple du trot. C’est le Prix de Saint-Georges de Didonne qui servira de support aux paris à la carte. Dix-huit éléments de 6 et 7 ans n’ayant pas gagné 280.000 euros, avec un recul de 25 mètres à 130.000 euros, vont en découdre sur le parcours exigeant des 2.850 mètres de la grande piste. Bien placé en tête, Abydos du Vivier devrait aller très loin !

Présenté par Jean-Michel Bazire, lequel truste les succès depuis le début du meeting d’hiver, Abydos du Vivier (6- J.-M. Bazire) s’élancera avec notre confiance mais également celle de son mentor : « Abydos du Vivier (6) s’était baladé à Argentan. Dimanche, toujours sur cette piste, il était ferré. Il est toujours en forme, après une bonne saison en province. Il retrouve Vincennes à l’occasion de ce bel engagement en tête. Il n’a pas de marge, mais il va très bien courir. » Titulaire de huit victoires en seulement trente-six apparitions publiques, ce représentant de la casaque « Minier » possède encore, à n’en pas douter, une petite marge de manœuvre au niveau de gains et même si l’opposition ne sera pas à prendre à la légère, surtout au second échelon, il semble en mesure d’assurer le spectacle.

Auteur d’une belle année, Boccaccio (15- F. Nivard) retrouve là un lot à sa portée et tentera de lui mener la vie dure en compagnie d’Astral Viretaute (18- D. Thomain), qui vient de connaitre un échec mais dont l’excellente condition physique actuelle ne doit surtout pas être remise en doute. Toujours parmi les concurrents du second poteau, la candidature de Bonne Copine (17- J.-P. Monclin) retient tout particulièrement notre attention. En valeur pure, cette fille du top étalon Love You n’a pas grand-chose à envier à ses adversaires du jour. Son habile entraîneur, Thierry Raffegeau, nous indique : « Bonne Copine (17) a fourni trop d’efforts à Nantes. Elle aime être préservée dans la phase initiale et faire les derniers sept cents mètres. Il faut rendre la distance mais, ramenée, elle a sa chance pour une place. Jean-Philippe va la découvrir, mais elle est sérieuse et brave. »

Pensionnaire de Pierre Levesque, Bobby du Vivier (5- Th. Levesque) souffle le chaud et le froid. Parfois décevant, ce fils d’Opium possède pourtant les moyens de bien faire à ce niveau de la compétition, d’autant qu’il évoluera ici sans ses quatre fers. Restant sur un plaisant succès aux Sables-d’Olonne, Angle d’Or (9- F. Lecanu), qui retrouve un engagement… en or, comptera des partisans, tout comme Amour du Loup (12- F. Anne), qui a repris de la fraîcheur en vue de ce rendez-vous, et Bourbon Somolli (13- C. Duvaldestin), excellent finisseur.

« propos des pros recueillis par l’Agence TIP ».

 

Prix des Gobelins, Enghien, le 16/10

 

Prix Héra, Vincennes, le 13/10

« propos des pros recueillis par l’Agence TIP ».


 

sevy31130

Leave Comment